Marie-jeanne DURAND-MAURER

Aller au contenu

Menu principal

Biographie



De la détrempe à l’œuf à la peinture à l’huile

Marie-jeanne DURAND-MAURER a été attirée par la peinture dès son plus jeune âge, réalisant alors des reproductions de grands maîtres. A la suite de voyages, elle s’est intéressée à l’art byzantin, et après avoir suivi une formation à la technique de la détrempe à l’œuf, elle reproduit des icônes anciennes, selon la tradition.


En parallèle, elle s’inscrit à l’atelier AMALVY dans la Drôme où elle vivait alors, puis à l'école des Beaux Arts de PERPIGNAN de 1986 à 1990 où sa rencontre avec Jean-Jacques PROLONGEAU a été déterminante. Cette période sera consacrée au travail de la peinture à l’huile, avec laquelle elle découvre la sensualité de la matière, la jubilation des couleurs.
Elle aime à travailler les grands formats avec lesquels elle se sent plus libre.

                       
Elle fréquentera également durant ces années l’atelier de Maria LLUIS puis l’atelier MEDIANE à PERPIGNAN, participe à des stages avec des maîtres, tel CASIMIR FERRER, PHILIPPE GAUTIER, JOSEP CASTELL et s’ouvre au travail de l’argile en 1994. Là, elle découvre les 3 dimensions, le plaisir de pétrir cette terre de laquelle naîtra tout d’abord une forme vague, puis peu à peu un corps épuré, réinventé.

      
Son travail de coloriste exclusivement au couteau, a été reconnu par plusieurs galeries:
à la Galerie l’Art du Temps à Prades
à la Galerie des Beaux Arts à la Grande Motte
à la Galerie Stéphanie B à Aigues Mortes.

La richesse de sa création, la générosité de sa matière lui ont valu également  la reconnaissance de plusieurs jury.

Actuellement, ses toiles et ses sculptures sont présentées en permanence au "Domaine d'Auriac" à Carcassonne


A travers ses toiles alliant couleur et énergie, ses sculptures aux formes sensuelles, généreuses, Marie-jeanne DURAND-MAURER nous offre une vision lumineuse, sensible, transfigurée de la vie.







                        







Retourner au contenu | Retourner au menu